• Le tribunal administratif vient d'ordonner la destruction du mur de soutènement d'une propriété à la pointe de l'Île Chevalier, sur une requête présentée par le préfet du Finistère.

    C'est un mur d'un kilomètre de long qui a déjà fait couler beaucoup d'encre. Des travaux entrepris en 2005, interrompus puis repris fin 2009 à la pointe de l'Île Chevalier. Des travaux de restauration du manoir accompagnés d'une reconstruction du mur de soutènement des 7 hectares de la propriété. Une construction dénoncée par plusieurs associations de protection de l'environnement, qui estimaient à l'époque que les travaux étaient réalisés sans autorisation et qui demandaient la démolition du mur et une remise en état des lieux. Des travaux frappés d'un arrêté municipal de cessation, aux motifs que le mur empiétait sur le domaine maritime, qu'il était en contradiction avec la loi Littoral et qu'il portait atteinte aux espaces remarquables. Le préfet avait alors transmis au procureur de la République un procès-verbal de l'inspecteur de l'Équipement, avec, à la clé, une procédure pour construction illégale sur le domaine public maritime. En janvier 2010, le propriétaire des lieux avait déposé un recours devant le tribunal administratif pour pourvoir poursuivre ses travaux. «Le mur de soutènement en pierres sèches existait à la fin du XVIIIesiècle. Après avoir été détériorés au fil du temps, en 2003 et 2004, les tempêtes ont fait tomber des arbres du parc. Sur les conseils de la DDE, à l'époque, et d'un cabinet d'avocats, j'ai entrepris de reconstruire le mur, en le reculant là où la mer avait grignoté la terre», expliquait alors le propriétaire. Fin décembre, le tribunal administratif de Rennes, saisi par le préfet, a finalement rendu son jugement. Le propriétaire devra «procéder à la remise en état du domaine public maritime, en procédant à la démolition du mur litigieux dans un délai de six mois».

    • M.R. in "Le Télégramme"
    Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires