• Jours de chasse :

    Au choix deux jours par semaine : dimanche , lundi , jeudi , samedi .
    Il n'y a pas de chasse les mardi, mercredi et vendredi.

    Sur le site du conservatoire du littoral :chasse les lundi matin , jeudi et samedi matin .

    Prélèvements autorisés :

    Faisan : un par chasseur et par jour de chasse
    Lapin : deux par chasseur et par jour ; au maximum cinq par groupe .

    Les prélèvements et les captures doivent êtres déclarées le jour même par sms au 06 67 18 79 45 ou par email à volantcorentin@voila.fr

    Fermeture :
    Faisan : 14 décembre 2014
    Lapin 11 janvier 2015

    Selon les captures enregistrées une fermeture anticipée du lapin sur certains secteurs pourrait être envisagée .
    Chasse à la bécasse , selon arrêté ministériel : maxi 30 par saison et 3 par semaine .

    Date des battues :

    jeudi 25 septembre , dimanche 9 novembre , lundi 8 décembre , dimanche 4 janvier , samedi 28 février.

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • À Cleut Rouz comme à la plage de Trégonnour au niveau du monument aux fusillés, les tempêtes de l'année dernière ont sérieusement entamé la dune, à chaque fois à la limite sable/enrochement. Avant d'entamer des travaux de consolidation pharaoniques, les services techniques ont préféré tester une approche « douce » de la protection du littoral.

    Des pieux ont été enfoncés parallèlement à la plage, là où l'énergie de la houle est la plus dévastatrice. Leur fonction est de briser l'énergie et de favoriser le dépôt de sédiments.

    En février 2014, déjà, un test a été effectué à Cleut Rouz, avec l'implantation d'une vingtaine de pieux pour évaluer leur comportement lors des vives-eaux de printemps. Les résultats, confirmés par Alain Hénaff de l'IUEM (Institut universitaire européen de la mer) Géomer, qui se consacre à l'étude de l'érosion et de la vulnérabilité du trait de côte, ont été particulièrement encourageants.

    Dès lundi matin, place au projet grandeur nature : des pieux de 5 m de long, en châtaignier du Limousin, vont être enfoncés de 3 m dans le sable. Disposés en quinconce et espacés de 40 cm, ils seront disposés sur 80 m à Cleut Rouz, et sur 50 m de part et d'autre du monument des fusillés.

    L'opération se monte à 113 000 €, dont 30 % sont subventionnés dans le cadre d'une aide aux travaux suite aux dégâts des tempêtes de l'hiver dernier. « Cela fait peut-être sourire certains, mais il ne faut pas hésiter. C'est un test d'un coût tout à fait raisonnable, avec une approche écologique, totalement réversible » déclare le maire Roger Le Goff. « Les services de l'Etat sont d'ailleurs particulièrement intéressés par la démarche, qui serait très facile à déployer en cas de succès ». Y aura-t-il autant de visiteurs que pour les colonnes de Buren ?

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Avec l'arrivée de la tempête Hermann dans la nuit de mercredi à jeudi, Météo-France place le Finistère en vigilance orange. Des rafales de vents sont à prévoir sur les côtes.

    Vent jusqu'à 120 km/h : vigilance orange

    Le fort coup de vent de secteur Sud-Ouest qui touchera le Finistère cette nuit, (période à risque de ce soir 23 h jusqu’à jeudi matin 9 h), entraînera des rafales de 80 à 100 km/h dans les terres et 100 à 120 km/h sur la côte, dans les endroits les plus exposés. En conséquence la vitesse de circulation sur le pont de l’Iroise, reste limitée à 70 km/h.

    Vagues Submersion marine : vigilance jaune

    Les coefficients de marées sont bas (39-40), mais les déferlements seront importants sur les côtes, en raison de creux de 6 à 8 m, voire 9 m au large, en Iroise et en Manche.

    Crues : vigilance jaunes

    De légers débordements sont à prévoir demain matin, sur la Laïta, la rivière de Morlaix, l’Aulne et l’Odet.

    Des pluies soutenues sont attendues dans la nuit sur l'ensemble du Finistère. Les hauteurs d’eau iront jusqu'à 25 mm/m2, et 40 mm/m2 localement.

    Consignes de prudence

    Compte tenu de ces éléments, le préfet du Finistère rappelle les consignes de prudence : ne pas s’approcher du bord de mer et des ouvrages exposés (digues, jetées portuaires, épis, fronts de mer…) durant les périodes de marée haute et de ne pas s’approcher des rivières en crue ou des zones inondées.

    Où s’informer ?

    Vous pouvez consulter les bulletins de Météo France sur www.meteofrance.com et les communications des collectivités locales sur leurs sites internet.

    Vous pouvez également consulter le site www.vigicrues.gouv.fr pour suivre l’évolution des cours d’eau en direct et disposer des derniers bulletins de prévision.

    in Ouest-France

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • 460_Dechetterie_kerbenoen

    Après la déchèterie de Quélarn à Plobannalec-Lesconil, la Communauté de communes du Pays Bigouden Sud poursuit le programme de modernisation de ses équipements. Située à Combrit dans la zone d’activité de Kerbénoën la seconde déchèterie sera fermée du 12 janvier jusqu’à la mi-mai 2015, afin de réaliser les travaux de mise en conformité1. La déchèterie sera agrandie, afin de permettre un tri plus détaillé des différents déchets et assurer la sécurité des usagers. Durant les travaux, les utilisateurs habituels pourront se rendre dans les déchèteries de Lézinadou à Plomeur ou de Quélarn à Plobannalec-Lesconil.

     

    Inaugurée en 1997, la déchèterie de Kerbenoen a reçu, en 2013, 5 283 tonnes de déchets. Elle souffre de sa petite taille et fait face à un apport toujours plus important de déchets rendant sa modernisation indispensable.
    L’évolution des normes qui régissent ce type d’équipement notamment en matière de sécurité, la volonté d’améliorer le service rendu aux utilisateurs par son agrandissement, l’ambition de recycler toujours plus de déchets ont orienté le projet. La surface augmente de 1 050 m² pour s’étaler sur 3 565 m².

    Améliorer la sécurité des utilisateurs et des agents

    Les accès et la circulation intérieure ont été revus pour plus de sûreté et de fluidité. La nouvelle organisation associée à la création d’une voie de sortie permet de séparer complètement le flux des utilisateurs et celui des camions des exploitants.
    Au niveau des bennes, les risques de chutes seront réduits par la pose de murets d’une hauteur d’un mètre.
    Le dépôt de déchets verts et de gravats se fera dans des quais situés en contrebas de la déchèterie et au sol. Ce nouvel aménagement a l’avantage de faciliter la tâche des utilisateurs équipés de remorques et de supprimer les chutes liées à cette manipulation dangereuse lorsqu’elle s’effectuait dans des bennes.

    Valoriser davantage de déchets

    L’objectif de réduction des déchets est permanent dans les projets intercommunaux. La mise aux normes optimisera la collecte et permettra de valoriser plus de déchets.
    Deux plateformes seront construites. Elles accueilleront un casier pour les gravats et un casier pour les déchets verts ainsi qu’une benne au sol pour recevoir le placoplatre.
    Dans l’ancienne déchèterie, les encombrants n’étaient pas triés. Dans la nouvelle ils seront séparés en quatre flux pour être valorisés : les meubles, le bois, les incinérables et les déchets ultimes .

    Améliorer le service rendu aux usagers et les conditions de travail des agents

    Des bâtiments seront créés pour la collecte des déchets spécifiques des ménages (pots de peinture, produits d’entretien), pour le stockage des DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques) et pour les gardiens. D’un montant de 460 000 € financé pour 50% par l’État, le Conseil général et l’Ademe, la nouvelle déchèterie sera labellisée au niveau II pour répondre aux exigences pratiques des utilisateurs et des gardiens.
    1 Il s’agit de répondre aux prescriptions de l’Arrêté du 27 mars 2012 relatif aux prescriptions générales applicables aux installations classées pour la protection de l’environnement soumises à déclaration sous la rubrique n° 2710-1

    2 Gros déchets, non recyclables qui ne peuvent pas être incinérés à cause de leur taille (porte de garage, encadrements de fenêtre, etc.)

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  •  

    Trois cents personnes ont répondu, hier, à l'appel lancé par Jean-Claude Le Roy, responsable de Tro ar Vro Kombrid qui, au nom d'un collectif d'associations communales, proposait de participer à une marche républicaine. Celle-ci a débuté par une prise de parole de Jacques Beaufils, maire, suivie par celle de deux particuliers qui ont expliqué pourquoi ils avaient décidé d'assister à cette manifestation.

    Après avoir entonné La Marseillaise, les participants ont défilé, en silence, dans les rues du centre bourg, avant de se disperser après être arrivés devant la mairie.

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • La municipalité a présenté ses voeux, samedi, à l'espace Croas Ver, en présence de nombreuses personnalités locales et d'un grand nombre de Combritois. Jacques Beaufils, maire, a d'abord rappelé les chantiers de 2014 pour lesquels la nouvelle équipe municipale a pris le relais : création d'un pôle enfance et jeunesse et d'un centre de loisirs intercommunal, réfection des sanitaires du port de plaisance, enfouissement des réseaux de la rue de Kerdual, et rénovation de la voirie qui, selon le maire, traîne un peu en longueur.

    « La mise en place des temps d'activités périscolaires semble donner entière satisfaction, » s'est réjoui Jacques Beaufils. Il a adressé ses félicitations « à une équipe municipale qui ne ménage pas sa peine, et fait preuve d'un réel savoir-faire professionnel ».

    Pour 2015, le maire a annoncé de nouvelles réalisations : travaux de réhabilitation de la capitainerie et du centre nautique, travaux dans l'impasse des Tourterelles, réalisation sur le site de Bonèze de 23 logements, d'un restaurant municipal avec confection de repas sur place pour les élèves des trois écoles de la commune.

    Côté jeunesse, l'école de la Clarté devrait être intégrée dans le dispositif des Tap, et un conseil municipal des jeunes devrait faire son apparition. Jacques Beaufils s'est inquiété du retard pris dans les décisions concernant la protection du cordon dunaire, en rappelant les réserves émises par les élus du Sivom sur les dernières propositions du cabinet Egis.

    Le premier magistrat a également remis à la jeune Gladys Larzul la médaille d'honneur de la ville, pour ses brillants résultats aux championnats de France de natation. Enfin, l'assemblée a rendu hommage, par une minute de silence, à toutes les victimes des attentats survenus dans la Capitale.

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires