• ADEME : Carbone organique des sols : l'énergie de l'agro-écologie, une solution pour le climat

    Partager cette fiche

    Résumé : Les terres agricoles et la forêt occupent plus de 80 % du territoire national et séquestrent actuellement 4 à 5 GtC (soit entre 15 et 18 Gt CO2) dont plus des deux tiers dans les sols. Toute variation positive ou négative de ce stock influe sur les émissions nationales de gaz à effet de serre (GES), estimées à 0,5 Gt CO2eq/an (valeur 2011).Les filières agricoles et forestières offrent aussi des solutions pour lutter contre le changement climatique en produisant des énergies renouvelables et en préservant ou en augmentant les stocks de carbone dans la biomasse et les sols. La gestion des matières organiques, principal réservoir de carbone dans les sols, est un déterminant majeur de la capacité des sols à produire des aliments et des matériaux, et à fournir d’autres services environnementaux comme la régulation du cycle de l’eau et de la qualité de l’air…Agir sur les stocks de carbone dans les sols, c’est aussi agir sur la qualité des sols et des milieux.Cette brochure rappelle la place du carbone des sols dans l’atténuation du changement climatique en France, en s’appuyant sur les données issues du GIS Sol.Pour répondre à cet enjeu, elle présente les principaux leviers d’actions dans les secteurs agricoles et forestiers sur la base de travaux menés par l’INRA pour l’ADEME et les ministères en charge de l’agriculture et du développement durable. Un inventaire des outils d’évaluation, déclinés de la parcelle au territoire national permet aux gestionnaires et conseillers de mieux orienter les pratiques.
    7886_Sol-Carbone-2p-BD.jpg 
    Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :