• Centre d'enfouissement : place à l'enquête publique

    Centre d'enfouissement : place à l'enquête publique

    L'enquête publique sur l'extension du centre d'enfouissement de Tréméoc débutera le 25 février. Et s'achèvera le 5 avril. Trois communes sont concernées : Tréméoc, Plonéour-Lanvern et Pluguffan.

    L'enquête publique pour l'extension de l'installation de stockage des déchets non dangereux (ISDnd) de Tréméoc, au lieu-dit Le Yeun, débutera le 25 février prochain (Le Télégramme de samedi). D'une durée de 40 jours, elle s'achèvera le 5 avril, précise l'arrêté du préfet en date du 4 février. En juillet dernier, le dossier avait été adopté à l'unanimité par les élus de la communauté de communes du Pays bigouden Sud (CCPBS) qui porte le projet.

    Projet à l'échelle du Finistère

    Pour mémoire, l'extension prévoit de porter à 13,76 ha la superficie totale de l'ISDnd au lieu de 6,21 ha actuellement. Cette extension doit permettre d'accueillir 170.000 t de déchets sur une durée estimée à 18 ans. Ce qui, en juillet dernier, avait fait dire à Jean-Paul Stanzel, président de la CCPBS, qu'il s'agissait là d'« un projet à l'échelle du Finistère ». Car si le site doit accueillir les déchets ménagers ultimes des Bigoudens, il va aussi recevoir ceux du syndicat Valcor (qui regroupe les communautés de communes des pays de Quimperlé, Concarneau, Fouesnant, Haut Pays bigouden, Douarnenez et Cap-Sizun) et Sidepaq (Pays de Quimper). Une extension dont le coût est de 2,70 M€. Dans le cadre du projet de territoire, signé entre CCPBS et Département, ce projet sera subventionné à hauteur de 10 % plafonné à 400.000 €. Quant aux travaux, si le préfet les autorise à l'issue de l'enquête, ils seront réalisés en plusieurs phases.

    Six permanences jusqu'au 5 avril

    Trois communes sont concernées par l'enquête. Deux directement, Plonéour-Lanvern et Tréméoc, une indirectement, Pluguffan, en lien avec des servitudes d'utilité publique concernant des parcelles situées à moins de 200 m de la zone d'exploitation. Le rayon d'affichage d'un kilomètre autour du site inclut outre les trois communes précitées, celles de Plomelin et de Combrit, « concernées par les risques et inconvénients dont l'installation peut être la source ». Le préfet a désigné comme commissaire-enquêteur Jean-Pierre Elias, colonel de l'armée de terre à la retraite. Quant à Sandrine Auguet, agent d'aménagement urbain et environnemental, elle a été désignée commissaire enquêteur suppléant. Le dossier d'extension est consultable dans les communes de Plonéour-Lanvern, Pluguffan et Tréméoc aux heures habituelles d'ouverture de ces dernières. À noter que le commissaire enquêteur tiendra permanence à Tréméoc le 25 février de 9 h à 12 h, les 1er et 19 mars de 13 h 30 à 16 h 30, le 5 avril de 13 h 30 à 16 h 30, à Plonéour-Lanvern le 11 mars de 9 h à 12 h et à Pluguffan, le 26 mars de 9 h à 12 h.

    in "Le Télégramme"

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :