• Google Street View à Combrit

    Google Street View est un service lancé en mai 2007 afin de compléter Google Maps et Google Earth. Il permet de naviguer virtuellement dans les rues de villes et de villages. Controversé en raison d'atteintes alléguées envers la vie privée, le projet utilise la technologie Immersive Media, qui permet de fournir une vue de la rue à 360 degrés en n’importe quel point donné de cette rue. Une voiture équipée de caméras circule dans les rues en prenant des images, qu'un logiciel propriétaire de Google assemble pour donner l'impression de continuité. La voiture est aussi équipée d'un système qui capte tous les signaux 3G/GSM et Wi-Fi dans le but de les lister (les résultats n'ont pas encore été publiés)

    Street View à Combrit

    Vue du bourg dans Street View

    VIE PRIVEE

    La précision des détails pose certains problèmes de confidentialité, de sécurité et de respect de la vie privée. On y distingue en effet clairement les actions des personnes filmées (des images de braquage, de baigneurs en maillot de bain, ou encore d'adultes entrant dans des sex shops ont, par exemple, été diffusés). Ceci a provoqué diverses critiques venant d'ONG telles que Privacy International. Google a essayé de répondre aux critiques, dans les pays concernés, en élaborant un logiciel de floutage automatique des visages. Les visages et les plaques d'immatriculation sont floutées à la demande des personnes concernées. Dans l'Union européenne, Google a été obligé de mettre en place, à la demande du contrôleur européen de la protection des données (CEPD), un dispositif de floutage automatique des visages

    SANCTION DE LA CNIL

    En France, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) prononce le 17 mars 2011 une amende de 100 000 euros à l'encontre de Google pour violation de la vie privée.

    Cette amende fait suite à la révélation (le 14 mai 2010) de collectes de données privées transitant par les réseaux Wi-Fi non sécurisés lors du passage des Google Cars. La CNIL effectue un contrôle de la société le 19 mai, justifié par la collecte déloyale de données privées, l'atteinte à la vie privée, la non déclaration des formalités légales auprès de la CNIL avant la récolte, et le manque de réponse de Google à la CNIL. Suite à ce contrôle, la CNIL enjoint Google de lui communiquer les informations techniques concernant la collecte de données, ainsi qu'une copie de toutes les données collectées. Par ailleurs, Google doit arrêter toute collecte de données à l'insu des personnes concernées (notamment les données personnelles et les données d'identification aux réseaux), et effectuer les formalités administratives auprès de la CNIL. Google se conforme à la mise en demeure le 4 juin 2010, la CNIL devenant alors la première autorité de contrôle des libertés a accéder aux données collectées lors du projet Google Street View. in wikipedia

    Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :