•  

    CONSEIL MUNICIPAL DU 9 décembre 2011  :

    2011-117 DEL/TERRAIN DE FOOTBALL – AVENANT NEGATIF N° 2


    Monsieur Henri Stephan, adjoint aux travaux, présente le dossier.


    Le présent avenant a pour objet de diminuer du montant initial du marché certaines prestations :
    - suppression de la prestation abri de touche (-3 354.94 €)
    - réfaction de prix sur la prestation lice - main courante (-2 290.00 €)


    Le montant initial du marché concernant la création du terrain de football s’élevait à 260 301.28 € HT, le montant de la moins value s’élève à 5 644.94 € HT.


    Compte tenu de la moins value de l’avenant n°1 s’élevant à 1 637.54 € HT, le nouveau montant du marché s’élève désormais à 253 018.60 €.


    Le Conseil Municipal, après avoir délibéré, décide à l’unanimité d’approuver le montant de la moins value de 5 644.94 € HT du marché de travaux du terrain de football.

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • La commune vient d'équiper deux arrêts de bus, Ty Robin et Perien Bonis, de lampadaires solaires. Confrontée à une demande de sécurisation des arrêts sur des sites éloignés d'un réseau d'éclairage public classique, la municipalité a fait le choix du solaire. Ce choix permet de limiter les coûts, notamment dans les domaines de l'installation, du génie civil, de l'abonnement et de la consommation d'électricité. Les lampadaires choisis sont équipés d'un panneau solaire, d'une batterie et d'un spot à leds d'une puissance de 20 watt. L'autonomie de chaque installation est de 6h, programmée pour fonctionner le matin et en fin de journée, aux horaires des transports scolaires. Ces installations ont été réalisées par les services techniques de la commune et l'investissement est de 1.800 EUR par lampadaire.

    Arrêts de bus. Du solaire pour les abris

    Un des lampadaires à énergie solaire près d'un
    arrêt de bus. Il a une autonomie de six heures.

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Débutés il y a un peu plus de trois semaines, les travaux du futur espace sportif de Croas-Ver avancent à un rythme conforme aux prévisions de la mairie, du maître d'ouvrage et de M.Grimaud, architecte en charge du projet. Avant le début des travaux, des sondages des terrains ont été réalisés. Aujourd'hui, le terrassement est largement entamé et l'entreprise Le Pape a nivelé sur entre 60cm et 1m de terrain afin d'installer des assises solides pour le futur complexe. La terre, extraite pendant ces travaux, sera récupérée pour créer les nouveaux terrains de pétanque, situés désormais de l'autre côté de la route.

    Espace sportif de Croas-Ver. Les travaux avancent

    Henri Stéphan, à gauche, et une partie des techniciens de l'entreprise LePape qui réalise le terrassement de l'espace sportif de Croas-Ver.

    Plusieurs salles dédiées

    La nouvelle structure tant attendue ne comptera pas moins de 2.600m² et sera composée de salles séparées avec pour chacune d'entre elles des fonctions définies. Ainsi la salle principale, d'une surface de 1.500m² sera dédiée aux sports. La salle multi-activités, capable d'accueillir 500 personnes, sera modulable en 1/3-2/3, munie de tribunes, d'une scène et de plateformes pouvant recevoir par exemple, un poste de captation d'images. Un des murs sera recouvert de miroirs pour des activités comme la danse ou la gymnastique. L'espace sanitaire et vestiaires se situera au milieu de la construction. Une salle d'environ 43m² sera disponible pour des réunions, assemblées générales ou autres. À l'extérieur, soixante-douze places de stationnement sont prévues, dont trois réservées aux personnes à mobilité réduite. Un encadrement paysager remettra à l'honneur les haies taillées pour les besoins de la construction. Concernant la suite des travaux, des consultations sont encore en cours pour certains lots non-attribués à ce jour, mais pour lesquels les réponses sont attendues début décembre avec un démarrage prévu en janvier2012. Henri Stéphan, adjoint aux travaux, espère une fin du chantier en décembre2012, chantier dont le budget avoisine 1,8million d'euros, financé par des subventions et par les finances communales. in "Le Télégramme"

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ty Napoléon. Inauguration du site réhabilitéLa

    Philippe Cornic, entrepreneur, Roselyne Javry, Jean-Claude Dupré, Catherine Montreuil, Jacques Beaufils, Christian Loussouarn et Henri Stéphan, élus combritois, et Jean-Paul Stanzel, président de la communauté de communes du Pays bigouden Sud ont inauguré le nouveau «Ty Napoléon».

    batterie côtière, que beaucoup de locaux connaissent mieux sous le nom de Ty Napoléon, a été officiellement inaugurée vendredi par les élus combritois et les responsables du chantier de réhabilitation. Construite au XVIIIesiècle, cette structure avait pour vocation de repousser d'éventuels ennemis venus par la mer et était composée d'un corps de garde, d'un magasin à poudre et d'une guérite. Équipée de trois canons, elle pouvait servir à protéger l'embouchure de l'Odet et ainsi empêcher l'invasion de la Cornouaille par les flots. En 1862, Napoléon III, dont les rapports avec l'Angleterre n'étaient pas au beau fixe, fit en plus construire le Fort, dont la réhabilitation a eu lieu il y a quelques années. Cette fois, c'est donc Ty Napoléon qui a bénéficié des bons soins de M.Alexandre, architecte des Bâtiments de France et de ceux de MmeLizerand, également architecte. Ils ont planché sur la façon de redonner au lieu son aspect d'origine. Exit donc le petit bâtiment construit en mitoyenneté, et place à l'entreprise Cornic qui a redonné ses lettres d'or à cette batterie côtière riche en souvenirs.

    Traversée par un boulet de canon

    Pour l'anecdote, le maire Jean-Claude Dupré a donné une explication à la présence, sur l'une des parois, d'une surprenante cavité quasiment sphérique. Il s'agirait de la trace d'un boulet de canon, tiré par la flotte anglaise mouillée dans l'embouchure de l'Odet, et dont le projectile serait rentré par la porte du flan est en ayant détruit le linteau, avant de sortir, après un rebond sur le mur, par la porte ouest. Cette cicatrice montre l'utilité passée du bâtiment qui affiche maintenant un aspect historique convivial, grâce notamment à la grande cheminée et aux panneaux explicatifs situés à l'intérieur comme à l'extérieur. Dans son mot inaugural, le maire a affiché la satisfaction de voir ainsi achevée la réhabilitation de la Pointe de Sainte-Marine, et précisé que grâce aux différentes subventions obtenues, le coût pour la commune serait inférieur à 20.000 EUR. in "Le Télégramme"

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • CONSEIL MUNICIPAL DU 21 SEPTEMBRE 2011  :  DECISIONS DU MAIRE

    o Mission de maîtrise d’oeuvre pour la réalisation d’un giratoire et la sécurisation des cheminements piétons au Croissant / Pays du Fruit : Cabinet Le Doaré pour un montant HT de 1 590.00 €

    o Effacement de réseaux d’éclairage public et de télécommunication : CEGELEC Ouest pour un montant HT de 29 000.00 €

    o Ti Napoleon – fourniture et pose d’une porte en châtaignier et obturation des meurtrières : Entreprise CORNIC pour un montant HT de 1 990.00 €

    o Pointe de Sainte Marine – réalisation d’un enduit tricouche sur la voie de circulation du parking : Entreprise CHEVRIER TP pour un montant HT de 2 080.00 €

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le «village du Lannou», un ensemble commercial d'inspiration feng shui, constitué de huit magasins, va voir le jour à Combrit, au rond-point du Lannou. Les travaux débuteront en septembre prochain.

    Combrit. Un village commercial feng shui en projet

    Un village commercial comportant huit boutiques devrait voir le jour à Combrit d'ici à 2012. Il se situera au rond-point du Lannou, en face du Super U. «C'est une zone très passante, constate les trois propriétaires du terrain, réunis en SCI. Près de 13.000 voitures par jour passent à cet endroit qui est tout à fait adapté à une zone commerciale.»

    Pas de concurrence avec le bourg

    Depuis un an, ils travaillent à un projet qui correspond aux critères de la municipalité avec Jean-Marc Lannurien, maître d'oeuvre basé à Concarneau. «Nous avions quelques exigences vis-à-vis des promoteurs, explique Jean-Claude Dupré, maire de Combrit. Il fallait que le village commercial s'accorde dans le paysage, que les commerces ne fassent pas concurrence à ceux de la commune et enfin que le chemin qui relie Combrit à Sainte-Marine soit préservé. Le contrat est rempli, nous avons donc accepté le projet.» Le dépôt de permis de construire du «village du Lannou», au budget de 2millions d'euros, doit se faire dans les prochaines semaines.

    Un opticien devrait s'installer

    Le «village de Lannou» se veut être un espace innovant et moderne. Les propriétaires de la SCI ont décidé de faire appel à une spécialiste du feng shui pour assister à la conception de l'architecture. «C'était important pour moi car je pense que cela fait beaucoup de bien», assure l'un des trois propriétaires. Place sera donc faite aux plantes et arbustes sur la surface commerciale. «Un patio lumineux est prévu au centre de l'ensemble. Pour le reste, les bâtiments ont été pensés entièrement en harmonie avec un bien-être. Les toits seront inclinés de façon à laisser passer la lumière. Les matériaux utilisés seront le bois et le zinc tandis qu'une large place sera faite aux surfaces en verre», ajoute-t-il. Si les huit commerçants qui loueront les locaux n'ont pas encore définitivement signé, des négociations sont bien entamées avec un opticien, un restaurateur, un biscuitier et un magasin de bricolage. «Tous du Pays bigouden en priorité», précisent les propriétaires du terrain. Plutôt rassurant pour le maire. «La commune manquait d'opticien par exemple. Je suis satisfait dans la mesure où le village commercial enrichira le tissu économique de Combrit. Il s'inscrit en complémentarité de ce qui existe déjà et non pas en concurrence.Des emplois devraient donc être créés». À peine le permis de construire déposé, les travaux seront entamés en septembre prochain pour être normalement achevés en juin2012.

    • Camille Pineau
    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JUILLET 2011

    MARCHES DE TRAVAUX D’AMENAGEMENT ET DE SECURISATION DE LA RUE
    MARCEL SCUILLER


    Monsieur le Maire présente le dossier.
    Par décision n° 2010-20 le cabinet Le Doaré a été chargé de la maîtrise d’oeuvre du réaménagement de la rue Marcel Scuiller et de l’allée Bonèze.


    Les travaux concerneront :
    la réfection de la voirie
    la sécurisation des carrefours
    la création de liaisons piétonnes vers le centre bourg
    la mise en place d’un éclairage public basse consommation
    pour un montant estimatif HT de 203 751.00 €.


    Ces travaux seront précédés d’un enfouissement des réseaux EDF et Télécom.


    Le Conseil Municipal, après avoir délibéré, décide à l’unanimité de :
    - autoriser le Maire à engager les travaux
    - autoriser le Maire à solliciter les subventions inhérentes à ce marché

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique