• Ile-Tudy Combrit. L'Asripe va plus loin

    Après le passage de la tempête Xynthia, la «submersibilité» de l'Ile-Tudy est revenue au premier plan. 400maisons y seraient construites illégalement...

    Ile-Tudy Combrit. L'Asripe va plus loin

    L'Asripe (association de sauvegarde de la rivière de Pont-l'Abbé) estime que 400 maisons ont été construites  illégalement à l'Ile-Tudy, sur le domaine public maritime,
    à cause d'un faux datant du XIXesiècle.



    Paul Canévet, comment estimez-vous que 400 maisons sont aujourd'hui construites sur le domaine public maritime?
    Ça date du début du XIXesiècle. Il y a eu une illégalité sur l'achat de ce qui s'appelait alors les marais de Combrit. Cette illégalité a été notamment signalée dans une note de la direction de l'équipement du Finistère, en 1989, au moment où s'est posée la question de la propriété de l'étang à marée de Kermor dont la digue avait été construite pour assécher les terrains. Comme les eaux venaient régulièrement sur ces terres, on est bien sûr le domaine pubic maritime. Or, il est inaliénable. Cette note le reconnaît, elle dit que ?l'occupation du marais de Combrit à quelque titre que ce soit s'effectue sans titre, compte tenu de l'imprescriptibilité du domaine public maritime?. Mais petit à petit, au fil du temps, on est passé de terrains humides à terres agricoles. Et puis de terres agricoles à zones constructibles. Aujourd'hui, environ 400 maisons construites sur le polder sont concernées. Le problème, c'est qu'il y a eu du laxisme de la part des élus et des préfets. L'État aurait dû sanctionner ces constructions depuis le début. Mais les préfets obéissent aux politiques...

    Quelles peuvent être les conséquences?
    De toute façon, on sait qu'à cet endroit, la mer reprendra ses droits. Les terrains sont plus de 3m sous le niveau de la mer. À la limite, si des terrains du domaine public maritime sont utilisés pour des activités agricoles, même sans autorisation d'occupation, ça n'est pas trop grave. C'est illégal mais pas dangereux à part pour les vaches. Là, c'est autre chose, il a quand même des vies humaines en jeu. Si la tempête Xynthia était passée plus au nord, c'était la catastrophe.

    Quelle serait la solution, pour vous?
    Le problème, c'est que les gens qui ont construit là l'ont fait de bonne foi. Sauf qu'on peut imaginer que leurs titres de propriété ne valent rien si les terrains appartiennent au domaine public maritime. La construction d'une dune (le Télégramme de samedi), c'est l'utilisation de l'argent public pour défendre des intérêts privés. Pour moi, les habitants qui ont là leur maison principale doivent être relogés. Et puis ceux qui ont leur résidence secondaire verront ça avec leurs assurances.

    • Propos recueillis par Marc Revel "Le Télégramme"
    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :