• NON aux pièges tuants !

    Parmi tous les pièges autorisés en France, certains sont conçus pour tuer les animaux. Théoriquement destinés aux espèces classées « nuisibles», ils éliminent avec la même radicalité des espèces protégées et des animaux domestiques.
    L'ASPAS dénonce ces pièges non sélectifs et barbares, et demande l'interdiction définitive de leur utilisation.

    Des pièges tuants à appâts (végétal ou carné) peuvent être installés partout en France. Par définition, les pièges utilisant des appâts ne sont pas sélectifs dès lors que l'espèce visée partage le même régime alimentaire que d'autres espèces. Les appâts carnés sont en effet susceptibles d'attirer tous les carnivores, protégés ou non, « nuisibles », et bien sûr domestiques.
    Indépendamment des appâts, les similitudes morphologiques impliquent également des prises accidentelles inévitables. Les bilans de captures par piégeage en témoignent. Ainsi, de nombreuses espèces non « nuisibles », voire protégées, y apparaissent : genettes, chats forestiers, blaireaux, hérissons ou encore castors d'Europe ; espèces dont les niveaux de conservation sont extrêmement faibles (notamment à cause de leur piégeage intensif, autrefois légal).

    Enfin, outre la faune sauvage protégée, les chats et chiens domestiques sont potentiellement victimes de captures accidentelles. Ainsi, le piège à œuf attire de nombreux chats qui, vérifiant leur proie avec leur patte antérieure avant d'approcher leur museau, se font capturer par la patte.

    de "ASPAS 26"

     

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :