• 22 Janvier 2014 Dune du Treustel après abattage des pins (G Guillou)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Depuis quelques jours, les entreprises Le Roux et Jean Daniel procèdent, en fonction des marées descendantes (entre 6 h et 10 h), à d'importants travaux sur la dune située entre Kermor et Le Treustel.

    L'objectif : colmater les brèches et les points sensibles à quelques jours des grandes marées, dont celle de samedi.

    Après avoir procédé à l'abattage des arbres qui présentaient un danger pour les promeneurs, les entreprises ont apporté du sable dragué dans le chenal de la Perdrix qui était en dépôt au port de plaisance de Loctudy, soit 3 750 m3. Ce sable a été mis en arrière-dune. Le tout a été complété par du sable apporté de la plage de l'Île-Tudy, soit 4 000 m3, qui a été placé en front de dune, côté plage.

    À l'issue des grandes marées, les différents services en charge de la dune établiront un bilan de sa résistance aux éléments.

    in "Ouest France"

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Dunes du Treustel Combrit

    Ci-contre, la dune du Treustel, côté Combrit..

    Gros coefficient de marée et mauvaises conditions météorologiques. Le menu du week-end n'incite guère à l'optimisme, notamment dans les communes dont le cordon dunaire a déjà été bien attaqué en début d'année. À Combrit, l'Ile-Tudy ou encore Treffiagat, même si des précautions ont été prises, l'anxiété reste de mise.

    Nouveau coup de tabac en vue ! Les forts coefficients de marée et les conditions météorologiques annoncés à partir de vendredi et durant tout le week-end rappellent le début de l'année 2014. Coefficient de marée à 111 vendredi, 114 samedi, et 110 dimanche, rafales de vent proches des 80 km/h, pluies voire orages... les prévisions n'incitent guère à l'optimisme.

    L'orientation du vent, clé du problème

    C'est vrai particulièrement du côté des communes du littoral directement impactées lors de la première semaine de janvier. On pense à Combrit, l'Ile-Tudy et Treffiagat, où les cordons dunaires du Treustel et du Lehan subissent depuis longtemps déjà une lente mais certaine érosion. Celle-ci a été accentuée lors des dernières perturbations météorologiques. Et même si on a cherché à parer à toute éventualité en vue de ce week-end, il existe tout de même une petite dose d'incertitude. Principale crainte : l'orientation du vent, annoncée de Sud Sud-Ouest pour vendredi. Exactement le plus pénalisant pour toutes ces communes. « Si les paramètres sont tous défavorables, il est certain que les dunes seraient encore plus fragilisées. On verra après la première marée les risques de submersion des habitations bordant directement le littoral, et nous prendrons les mesures qui s'imposent alors. En attendant, on a colmaté la brèche causée dans la dune de Lehan par les derniers gros coefficients du début d'année et effectué quelques travaux d'urgence » précise David Chevrier, maire de Treffiagat.

    « Attendre que la nature fasse son ménage »

    Du côté de Combrit, le Treustel a lui aussi été consolidé durant cette mini-trêve météorologique. « On a terminé les travaux d'urgence. 3.700m3 de sable, en provenance de Loctudy, ont déjà servi à consolider la dune sur 480 m à partir du centre nautique de l'Ile-Tudy, après l'enrochement. On pense que cela devrait suffire. S'il y a besoin, on pourra recharger après ce week-end » annonce-t-on au Sivom de Combrit. Plusieurs tonnes de sable sont en effet encore disponibles en cas de coup dur ce week-end. Du côté de La Torche, Benjamin Buisson, chargé de mission à Natura 2000, ne cache pas que les dispositions prises ont été minces. « La dune recule, on ne peut pas faire grand-chose, sinon attendre que la nature ne fasse son ménage. Le plus gros du boulot sera effectué au printemps. Effectuer des travaux d'envergure aujourd'hui, ce serait comme donner des coups d'épée dans l'eau. On a tout de même paré au plus urgent bien sûr, suggéré la mise en place d'arrêtés sur les sentiers de randonnée à La Torche et Penmarch » détaille Benjamin Buisson. Il précise également que la mer pourrait mettre à jour de nouveaux déchets sur le sable, comme cela s'était produit début janvier. « On a débarrassé quelques matériaux. Mais c'est au final assez anecdotique » estime Benjamin Buisson.

    « La balle dans le camp de la préfecture »

    Les uns comme les autres ont en tout cas la tête déjà tournée vers les travaux du printemps. 

    Avec des idées assez précises en tête pour renforcer le cordon dunaire. « On a fait une proposition pour renforcer les dunes du Lehan à la préfecture et au Conseil général. On pourrait par exemple récupérer 16.000m3 de sable non pollué de l'arrière-port. Cela nous semble en tout cas tout à fait envisageable de notre côté. La balle est dans leur camp maintenant » annonce David Chevrier. Quelle que soit la réponse, une chose demeure certaine : entraver l'érosion du cordon dunaire demandera beaucoup de temps, à Treffiagat comme à Combrit ou à l'Ile-Tudy.

    in "Le Télégramme"

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Combrit Sainte Marine Kermor Treustel

    Combrit Sainte Marine Kermor Treustel

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Dunes du Treustel dans les voeux du Maire pour 2014

    Photo "Agir Ensemble"

    "Les intempéries conjuguées à des coefficients de marée élevés ont secoué notre littoral pendant 2 semaines. Tous les indicateurs étaient au rouge : vents violents orientés SSO, basse pression  atmosphérique, houle déferlante,surcote annoncée. La dune a reculé de plusieurs mètres dans le secteur du Treustel qui avait été refaçonné il y a deux ans mais elle a tenu. En revanche, son recul a beaucoup progressé, plus à l’est, dans le secteur non encore réhabilité, proche de Kermor. D’importantes surverses ont envahi le chemin d’arrière - dune et par endroit le cordon littoral est ouvert.

    Il est nécessaire de consolider en urgence ce secteur dans les jours qui viennent donc un rechargement en sable de granulométrie compatible (7 à 8.000m3) débutera la semaine prochaine. Plus que jamais, le projet de protection en double rideau, dune consolidée devant et digue de protection derrière est d’actualité. Les  aides de l’état et du département sont là. Restent à finaliser les études techniques longues, trop longues et néanmoins indispensables.

    Concernant les dégâts subis par le cordon littoral, nous avons demandé au Préfet que l’état de catastrophe naturelle soit reconnu."

    ( Jean-Claude Dupré, Maire de Combrit )

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Dune du Treustel après la tempête du début janvier 2014

    Vidéo : GGuillou

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le nouveau coup de tabac qui a sévi dimanche soir n'a pas entraîné davantage de conséquences sur la dune au Treustel où c'est le statut quo qui demeure suite aux bourrasques de vent et à la montée de la mer. D'ores et déjà les maires de Combrit, de l'Ile-Tudy, le Sivom, les responsables de la Préfecture, du Conseil Général, et de la Direction des Territoires et de la Mer vont se retrouver afin de mettre sur pied le calendrier des travaux qui seront à réaliser dans les semaines et mois à venir afin de reconsolider la dune (d'abord par l'apport de 3 000 m3 de sable pour colmater les brèches et ce après étude de la qualité de ce sable) qui, par rapport aux travaux réalisés depuis novembre 2011, a perdu uniquement trois mètres, montrant ainsi que ces travaux de protection effectués sur les secteurs les plus en danger ont permis à cette dune de mieux résister au plus fort de la tempête.

    Sur l'Ile-Tudy, celle-ci, avec la force du vent et les vagues, a fait d'ailleurs surgir des restes d'un ancien bloc de blockhaus. Le problème devient maintenant plus épineux dans le secteur de Kermor où des travaux n'ont pas encore été effectués et où la dune est très érodée. Ce secteur va faire l'objet d'une attention très particulière.

    Enfin Jean-Claude Dupré, président du Sivom, a fait également une démarche auprès des services de l'Etat pour demander que soit déclaré l'état de catastrophe naturelle pour le secteur compris entre Kermor et l'Ile-Tudy, secteur où 200 000 € de travaux ont été déjà engagés. Enfin les services administratifs et les responsables du Sivom tiennent encore à rappeler l'arrêté qui a été pris concernant l'accès du public au chemin d'arrière-dune. Cet accès, matérialisé par la mise en place de panneaux d'informations et de barrières, stipule qu'il est formellement interdit de la route de Kermor à l'Ile-Tudy jusqu'à la fin des perturbations météorologiques et doit être respecté à la lettre. in "Ouest-France"

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique