• Qu’est-ce qu’une fontaine ? par Marthe Knockaert

    Nous tenons à remercier particulièrement Marthe Knockaert pour nous avoir permis d'utiiiser pour notre site le travail qu'elle à fait pour recenser et décrire les fontaines et lavoirs du Finistère. Vous pouvez voir la totalité de son travail ICI .  Le texte ci-dessous est d'elle.Pour Combrit elle a reçu l'aide de "Mein ha Dour". Une fois encore "Merci Marthe".

    Fontaines et lavoirs de Combrit Sainte Marine cliquez    ici  

    La fontaine est la construction faite pour recueillir l’eau jaillissant d’une source ou amenée sous pression ou par gravité par un conduit. Les fontaines furent aménagées au cours de siècles.

    D’abord de simples cailloux,
    Fontaines de dévotion et domestiques. quimerchfeunteunvianlannegarmk2-300x225
    plomeur-feuteun-vihan1-300x225

     

    puis auge de pierre afin de recueillir l’eau de la source,

    ensuite un petit monument, un oratoire aussi avec une niche pour abriter le saint ou la sainte. briec-ste-cecile2-300x225

    font-st-eutrope-300x225

    La valeur religieuse des sources, qui remonte à la proto-histoire, se maintient au moyen âge, bien que de nombreux docteurs de l’Eglise en interdisent le culte et les rituels « diaboliques », c’est-à-dire païens, de Tertullien au III e siècle jusqu’au XVIe siècle. (P.AUDIN)

    Les Celtes en général et les Bretons en particulier ont toujours été fascinés par l’eau vive. Pour les druides, les eaux étaient sacrées et ils attribuaient à celles qui jaillissaient de terre des vertus thérapeutiques (auxquelles nous croyons encore aujourd’hui : d’où le succès du thermalisme). Le christianisme n’a pas aboli le culte des fontaines, auquel le peuple tenait trop, mais il l’a christianisé par la consécration de chaque source à un saint que l’on prie pour obtenir la guérison des hommes ou du bétail. (Y. BREKILIEN)

    À l’instar de ces monuments mégalithiques démolis, des milliers de fontaines ont été comblées aux XIX e et XX e siècles : rasées et enfouies lors d’un remembrement destiné à niveler le paysage autant que la culture qui y puisait ses sources.

    Les fontaines, petits édifices de pierre construits directement sur des sources aux eaux vertueuses, avoisinent très souvent des chapelles rurales, mais pas seulement. L’utilisation de l’eau à des fins domestiques n’est pas sans importance si l’on considère que la très grande majorité des fontaines n’a pas de vertu reconnue.

     st-tugen-300x225
     porte-neuve-300x120 Les fontaines attenantes au lavoir sont proches des villages. Elles ont une fonction domestique et sont alimentées par un cours d’eau. Les fontaines ont longtemps été des monuments d’une utilité de premier ordre pour l’ensemble d’une communauté. Elle servait à de multiples tâches tel l’abreuvage des animaux et le remplissage des seaux pour l’usage domestique
    . Il peut exister des fontaines perdues au milieu des champs, à l’écart de out lieu habité. Elles sont souvent le seul  vestige d’une occupation humaine disparue.

    combrit-seiz-feuteun-215x300

    L’eau quotidienne et l’eau « sacrée » sont indissociables. L’eau est présente partout et sous les formes les plus variées. Ce que confirme la toponymie. La toponymie nous donne aussi des renseignements précieux sur les activités liées à l’eau.

    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :