• En 2010, Jean-Noël Le Quéré pouvait vendre son hôtel de l'Île Tudy plus de 2 millions d'euros. Mais après la tempête Xynthia l'oblige, il est contraint de casser le prix.

    Jean-Noël a l'impression de s'être fait avoir. « Je pense qu'on voit trop loin avec Xynthia. Ici, on ne peut plus rien faire ou presque. En Vendée, on a indemnisé des gens quand on a démoli leur maison. Ici, on force, on pousse les gens sans les indemniser. J'aurais pu vendre mon bien plus cher ! Je n'exclus pas désormais d'enclencher une procédure contre l'État. Ce serait peut-être une première en France. »

    En 2010, le groupe Vinci voulait racheter son hôtel situé près de la mer un peu plus de 2,8 millions d'euros. Mais personne n'avait prévu la tempête Xynthia... Au final, le Bigouden a vendu son établissement 700 000 € en avril 2014.

    Submersion marine. Contraint de brader son hôte Ile Tudyl

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Survol de la dune du treustel jusqu'à la fin du déboisement par un multi-rotors (Hexacopter F550) de BG

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Photos aériennes 16.5.2014 BG

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Un commentaire de "breizhpixels29" sur l'article :

    Plan des travaux prévus par le SIVOM jusqu'en 2017... : est-ce la bonne solution ???

    Je pense que le SIVOM de Combrit Île-tudy et ses conseillers  sont les seul à croire en la fiabilité de la « digue » en arrière du cordon dunaire pour protéger le polder d’une inondation si la dune venait à  être franchie lors d’un épisode de tempête. Je doute aujourd’hui que les financeurs soient près à payer pour ce genre de talus qui ne supportera pas l’impact des vagues vu la force dégagée à ce moment .

    Cette levée de terre sera posée sur une couche d’alluvion instable et ne semble pas ancrée en profondeur. De ce fait une tempête la nivellera rapidement. Si la décision de cette construction est irrévocable que l’on construise alors une digue fiable à la mode « Hollandaise »  d’un gabarit largement supérieur.

    Le rechargement du cordon est  devenu une habitude. Aucune étude n'a été publiée (ou alors marquée du sceau du secret donc comme d'habitude, elle est resté confidentielle) sur l’impact à l'Île-tudy  de cette carrière où l’on extrait le sable pour le Treustel. Toute extraction de matériaux est régis par le régime des carrières. Celle-ci n’est elle pas « clandestine » : pas d’enquête publique…rien.

     « A la défense obstinée contre l’érosion des vagues telle que les ingénieurs l’on menée pendant longtemps, tend à se substituer aujourd’hui un recul stratégique planifié qui teint compte des réalités naturelles.

    Mais cette nouvelle politique qui préconise le better to move than to protect (mieux vaut se déplacer que protéger) ne saurait s’appliquer partout, difficilement en tout cas  là où, d’énormes investissements sont en jeu » Rolland PASKOFF

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dune du Treustel

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Cliquez sur la photo pour agrandir

    Plan des travaux prévus par le SIVOM jusqu'en 2017...

    Google Bookmarks Pin It

    1 commentaire
  • Extrait de l'étude de 2004 faite pour le SIVOM.

    Cliquez pour agrandir

    Situation actuelle

    Dune : les différentes options... Situation actelle

    Solution enrochement

    Dune : les différentes options...

    Solution Digue de protection

    Dune : les différentes options...

    Solution Diguette

    Dune : les différentes options...

    Solution Seuil arrière

    Dune : les différentes options...

     

    Google Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique